Dernier numéro

  Penser la violence et le terrorisme

Fidèles à l’approche multi et transdisciplinaire de la revue Connexions, ce numéro explore et met en dialogue différentes approches dans une vision compréhensive de ce phénomène complexe, aussi bien dans ses manifestations spatio-temporelles (il n’y a pas une seule forme de terrorisme), que dans ses causes et ses contextes d’émergence. Si la violence est consubstantielle à la vie humaine, ses manifestations, comme ses causes, sont toujours circonstanciées, produites dans des situations variées et sont le fruit d’interactions multiples et complexes, conscientes et inconscientes. Les analyses des comportements délictueux et des passages à l’acte violent individuels ont déjà permis d’explorer des facteurs psychologiques individuels. Mais quand la violence devient à ce point caractéristique du fonctionnement des institutions et des rapports sociaux dans un pays et à l’échelle internationale, les causes ne sont plus à chercher uniquement dans les facteurs et caractéristiques individuels (psychologique, ethnique, religieux, lié à l’âge, etc.) ou dans le passage à l’acte délinquant isolé, mais dans l’histoire, l’économie, la politique et la culture ainsi que dans les différents groupes et espaces institués chargés de réguler les différents types de conflictualités structurelles et qui deviennent de plus en plus défaillants (famille, école, société, instances nationales et internationales).

Sommaire n°107 – 2017

 

In memoriam

Emmanuel Diet

Page 7 à 8

 

 

Hommage à Jean Maisonneuve

Claude Tapia

Page 9 à 10

 

Adieu à Georges Balandier

Claude Tapia

Page 11 à 12

 

Éditorial Penser la violence et le terrorisme : un défi scientifique, une nécessité politique

Abdelaâli Laoukili, Emmanuel Diet

Page 13 à 15

 

Terreur et fanatisme

 

 

Apocalypse now…

Emmanuel Diet

Page 17 à 33

 

Peurs collectives et terrorisme

Claude Tapia

Page 35 à 51

 

 

Nos enfants terroristes victimes du libéralisme, même

Jean-Claude Liaudet

Page 53 à 58

 

Le fanatique et la mort

Bernard Chouvier

Page 59 à 68

 

Penser la théopathologie au carrefour des idéologies de l’extrême et de l’errance religieuse

Keira Mecheri, Gilles Bibeau

Page 69 à 85

 

Emprise de l’idéal, pacte dénégatif et répétition : l’islamisme comme matrice idéologique du terrorisme djihadiste

Abdelaâli Laoukili

Page 87 à 106

 

Penser le conflit aujourd’hui : Nouvelles formes ? Nouveaux enjeux ? Présentation des travaux de jeunes chercheurs

Jean-Pierre Pinel

Page 155 à 156

 

La « radicalisation » : une pensée à partir d’un cas clinique

Annabelle Jaccard

Page 107 à 114

 

Thierry et Hassan, les aléas d’une conjugalité binationale face au soupçon des unions « grises »

Jean-Yves Briard

Page 171 à 182

 

Penser la violence et la destructivité

 

 

Érostrate et Alexandre : les avatars de la pulsion de mort

Sébastien Allali

Page 115 à 122

 

L’apport de la théorie de la violence fondamentale et du groupal dans une cure individuelle

Claudine Vacheret-Vivier

Page 123 à 130

 

Le paradoxe du conflit

Giorgia Tiscini

Page 131 à 140

 

Éléments pour une compréhension psychanalytique de l’échange généralisé du dommage

Bernard Duez

Page 141 à 153

 

Penser avant le passage à l’acte ?

Didier Lauru

Page 155 à 168

 

« … Naître de peur »

Maurice Corcos, Alejandro Rojas-Urrego

Page 169 à 180

 

Ranimer l’espoir. L’intervention psycho-éducative de Maestri di Strada

Barbara De Rosa, Santa Parrello, Massimiliano Sommantico

Page 181 à 195

 

Notes de lecture

Page 197 à 201