Dernier numéro

Les destins du corps dans l’hypermodernité

« Comment vivre avec un corps noir ? » L’écrivain américain Ta-Nehisi Coates pose de façon radicalement nouvelle cette vieille question qui taraude les États-Unis, dans son essai Une colère noire. Lettre à mon fils (éd. Autrement). Il y explore le rapport que l’on a avec son propre corps quand on a grandi dans la peur, dans un environnement où le corps peut à tout moment faire l’objet d’attaques, de menaces.

Ce numéro vise à approfondir cette problématique de l’image du corps, des vécus corporels pris dans les expériences avec le corps social : le corps individuel dans le corps social qu’il porte et incarne. Cette problématique est éminemment actuelle à l’heure postmoderne où se côtoient revendications d’un droit à déterminer son genre ou à utiliser le corps comme une marchandise indépendamment de l’identité (GPA), asservissement des corps à des impératifs d’esthétique et de jeunisme, précarité des corps confrontés aux formes d’expression de la violence et du racisme d’hier et d’aujourd’hui, violation des corps par des représentants de l’état (affaire Théo), représentations du corps sexuel véhiculées par la pornographie et la religion, etc. La question de savoir si on se sent ou non posséder son corps traverse tous nos espaces de travail : espaces thérapeutiques et d’intervention dans les institutions.

Nous souhaitons explorer à travers ces différentes questions la construction du sentiment de soi, l’expérience du soi et de dépossession de soi en tant qu’elles répondent à l’expérience du corps dans sa relation à l’environnement groupal, social, politique d’aujourd’hui.

Ces questions seront abordées à travers des approches psychanalytiques, anthropologiques et psychosociale cliniques.

Sommaire n°110 – 2018

Introduction

Emmanuel Diet

Page 9 à 10

QUESTIONS ANTHROPOLOGIQUES

Le corps dans la culture hypermoderne. Représentations et valeurs

Claude Tapia

Page 11 à 24

Corps politiques, corps mystiques et incorporations

Jean-Marie Brohm

Page 25 à 36

La protection juridique du corps dans l’hypermodernité : les excès de la volonté individuelle en question

Hélène Hurpy

Page 37 à 48

VIOLENCES DANS L’HYPERMODERNITE

Les nouveaux corps du capitalisme

Danièle Linhart

Page 49 à 60

La psyché du corps connecté et transformé, entre contenance et augmentation

Frédéric Tordo

Page 61 à 72

Le transhumanisme : incarnation de l’hypermodernisme… ou fuite en avant fanstasmatique ?

Maxime Derian

Page 73 à 86

Des corps hypermodernes

David Le Breton

Page 87 à 98

Du corps virtuel au réel du corps en gériatrie

Jean-Marc Talpin

Page 99 à 108

LE CORPS, L’AMOUR ET LA MORT

Corps mécanisés : extension du domaine de l’obscénité

Dominique Folscheid

Page 109 à 116

La religion du corps-marchandise : un nouvel opium du peuple ?

Fabien Ollier

Page 117 à 128

Corps en quête d’identité : de la chirurgie réparatrice à la chirurgie transformatrice

Anne-Lise Diet

Page 129 à 140

Ensauvagement des corps, sujets en errance et brutalité du monde

Thierry Bruyère et Georges Gaillard

Page 141 à 154

Corps et paroles de réfugiés

Olivier Douville

Page 155 à 166

VARIA

Le corps imparfait dans les pratiques performatives italiennes, des années 1970 au nouveau siècle

Francesca Gallo

Page 167 à 182

La camisole ne va pas de soi ! Note sur l’actualité de la contention et de l’isolement en psychiatrie

Christophe Bittolo

Page 183 à 190

NOTES DE LECTURE

Notes de lecture

Page 203 à 214