Dernier numéro

 

 

Ecrits professionnels, professionnels de l’écrit, entre subjectivité et institution

 
 

Dans tous les domaines d’activité (entreprises, fonction publique, monde associatif) les professionnels de tous statuts hiérarchiques sont appelés à écrire leurs pratiques, et de plus en plus fréquemment à écrire sur leurs pratiques. Bien souvent exigées par les instances prescriptrices, évaluatrices, ces productions sont autant de traces susceptibles de repérer, de valider, d’invalider… les bonnes et les mauvaises pratiques des professionnels. Procédures, transmissions, reportings, projets d’établissement, rapports d’activité, dossiers patients… les écrits servent alors le contrôle normatif des pratiques. Comment les professionnels concernés en comprennent-ils le sens ? Comment y résistent-ils ? Pourtant, écrire, c’est aussi un processus capable d’accompagner la pensée. Ateliers d’écriture, médiation autour de l’écrit, écrits collectifs ou intimes sont autant de ressources pour soutenir les processus de symbolisation et de réflexion.

Comment de tels dispositifs sont-ils conçus ? À qui s’adressent-ils ? Quels sont leurs effets sur les sujets et sur les groupes ?

Enfin, écrire est un métier en soi, celui des écrivains, des journalistes, mais également des chercheurs et des universitaires tenus de publier les résultats de leurs travaux. Or, ces métiers se transforment, au gré des évolutions et des involutions techniques et technologiques, politiques, économiques. Comment ces professionnels éprouvent-ils ces mutations ?

Écrivant, écrivain, artisan de l’écrit, comment ces pratiques d’écritures sont-elles appréhendées par ceux qui les produisent, par ceux qui les exigent, par ceux dont elles « parlent », par ceux qui lisent ? Qu’est-ce que nos écrits disent de nous, sujets scripteurs ? Ce numéro de Connexions interrogera la nature et la fonction des écrits professionnels, la force réflexive des pratiques d’écriture, mais encore la singularité des professions de l’écrit.

Sommaire n°114 – 2020

Janine Puget. In memoriam

Emmanuel Diet

 

Introduction. Écrire entre subjectivité et institution

Aurélie Maurin Souvignet, Giovanni Guerra

 

 

En lien avec l’actualité

Tribulations d’un groupe d’intervision… ou comment se sortir de l’épreuve de la Covid-19 par l’épreuve de l’écriture

Christine Aubrée, Élisabeth Maboungou, Patricia Vandevelde

 

 

En situation clinique et thérapeutique

Écrire ou disparaître ? Tentatives d’inscription

Delphine Rousseau

 

Quelle écriture et quelles lectures de récits relatifs au traumatisme… de l’atteinte somatique grave ?

De la clinique à la littérature : regards croisés

Delphine Peyrat-Apicella, Rozenn Le Berre

 

 

En situations clinique et éducative

Institution de l’écriture ; écriture de l’institution

Joseph Rouzel

 

Écrits des professionnels en protection de l’enfance : outil clinique du suivi des enfants confiés à l’Aide sociale à l’enfance

Feryal Arabaci-Colak

 

L’écriture comme génétique et politique du quotidien : l’exemple du cahier de bord en éducation spécialisée

Jean-Christophe Contini

 

L’écriture partagée avec les usagers, un projet aux enjeux pluriels

Marie-Christine Talbot, Raphaël Daufresne, Vincent Devoucoux, Catherine Jagu, Bernard Legras, Magali Malandain

 

Impact de l’écriture comme tiers dans l’accompagnement et sur l’évolution… des jeunes en parcours d’insertion en EPIDE

Stéphane Janszen

 

 

En situation de formation

L’alternant et son mémoire. Présentation d’un dispositif psychosociologique d’accompagnement à la rédaction du mémoire

Fabio Marcodoppido

 

Étudiant(e)s-écrivain(e)s : l’expérience du master de création littéraire de Paris 8

Sylvain Pattieu

 

Flagrant délit d’écriture

Martine Lani-Bayle

 

Comment rompre les logiques d’isolement autour de l’accompagnement… de la parentalité ? Action-recherche auprès des REAAP

Désirée Prisca Martin, Nieves Garcia, Maud Rivière, Agnès Schwartz

 

En groupe et à deux voix, un dispositif pour porter la parole… du sujet victime d’agression sexuelle

Diane Salomon, François Marty

 

La peur de la violence à l’accueil, analyse d’une construction institutionnelle

David Faure

 

 

Notes de lecture