Formations pour les professionnels

Nos activités s’adressent aux praticiens, psychologues, psychanalystes, médecins, paramédicaux, soignants, travailleurs sociaux, formateurs, intervenants, cadres et dirigeants concernés par la compréhension des processus d’évolution et de changement dans les groupes et les institutions.

Transition propose différents cursus de formation en fonction de l’environnement professionnel et selon le parcours de chaque participant.

A la demande d’établissements, de structures, de services, de collectifs d’équipes soignantes ou de travailleurs sociaux, Transition peut vous proposer des programmes de formation selon vos besoins identifiés.

 

Conformément au protocole sanitaire gouvernemental, nous mettons en place les conditions requises pour garantir le meilleur accueil et la sécurité de nos participants  et de nos équipes dans nos locaux.

Comme nos participants doivent être en mesure de percevoir chacun et d’intercommuniquer, le nombre de personnes par session  est limité. Dans l’hypothèse d’une demande accrue d’inscriptions, nous pouvons envisager un dédoublement de certaines sessions.

Soyez assurés de notre engagement à vos côtés.

Formations cliniques

Sensibilisation aux phénomènes de groupe : expérience d’un groupe analytique

7 jours consécutifs / 49h

 

Public Concerné : Professionnel désireux de mieux comprendre son rapport au groupe dans le cadre professionnel au travers d’une expérience personnelle de l’analyse de groupe.

Pré-requis : pas de pré-requis

Cette session a pour objet de permettre à chaque participant de :

  • De s’interroger sur son rapport aux autres, et sur sa place dans le groupe
  • D’approfondir sa compréhension de la dynamique et des processus de groupe, de ce qui se passe et de ce qui se dit
  • De saisir les liens et les limites entre individu et groupe, pour repérer les espaces conflictuels et la nature de ce qui les sous-tend
  • D’appréhender l’intersubjectivité et la dimension groupale du psychisme et des rapports sociaux

L’analyse de groupe est centrée sur l’expérience personnelle et professionnelle de son rapport aux autres, et sur les processus inconscients dans les groupes.

Elle a pour visée d’améliorer son travail en groupe, et de mieux saisir les bases de la conduite de groupe dans le cadre professionnel.


Méthodes pédagogiques

Chaque journée est consacrée à une alternance d’expériences de groupe qui visent une élaboration des processus de groupes, par la participation à différentes situations qui forment un tout : groupe d’analyse, groupe à médiation, grand groupe, réflexion théorique.


Méthodes d’évaluation

Le bilan de fin de session vise la ré appropriation de la démarche pour chaque participant comme faisant partie de sa pratique professionnelle, ce qui est un des critères d’évaluation.

Conduite de groupe : les fondamentaux

4 jours consécutifs / 28h

 

Public Concerné : Professionnels de la santé, du social, du médico-social, de la formation ou de l’éducation (médecins, psychologues, responsables de projet de soin, éducateurs, animateurs, infirmiers, orthophonistes, ergothérapeutes, enseignants spécialisés, rééducateurs…).

Pré-requis : Avoir dans ses fonctions à conduire des groupes d’orientation clinique dans des contextes institutionnels

Cette session a pour objet de permettre à chaque participant de :

  • Savoir préciser l’objectif du travail d’un groupe et mettre en place différents dispositifs de travail.
  • Expérimenter la conduite d’un groupe en rapport à un objectif de travail
  • S’exercer aux différentes formes de conduite de groupe (information, groupe de travail, à stratégie).
  • S’approprier les différentes fonctions de la conduite de groupe
  • Expérimenter l’observation de groupe selon les différents dispositifs et identifier les phénomènes groupaux.

Méthodes pédagogiques

Les journées s’organisent essentiellement autour des mises en situation où chaque participant, à son tour, aura à conduire une situation groupale.

Des apports méthodologiques et des réflexions théoriques accompagnent les exercices de mise en situation réalisés pendant la session.

La session se termine par un bilan et un retour sur la réalité professionnelle des participants.


Méthodes d’évaluation

La ré appropriation de la démarche par chaque participant, comme faisant partie de sa pratique professionnelle, est un critère d’évaluation fondamental. En fin de session un temps d’échange groupal est conduit par les formateurs à partir d’une fiche d’auto-évaluation dans l’objectif d’apprécier le processus d’appropriation subjective par les participants de la session de formation. Les fiches restent la propriété de l’apprenant.

Dynamique des groupes et des institutions

3 jours consécutifs / 21h

 

Public Concerné : Professionnels de la santé, du social, et de l’éducation (psychologues, médecins, psychiatres, psychomotriciens, cadres d’établissements du secteur sanitaire et médico-social, éducateurs, enseignants…)

Pré-requis : avoir dans ses fonctions d’exercer dans des institutions

Cette session a pour objet de permettre à chaque participant :

  • Faire l’expérience d’une dynamique de groupe et de son observation.
  • Développer les capacités d’observation des phénomènes groupaux.
  • Identifier les effets de l’appartenance à différents groupes (groupes personnels, groupes professionnels) sur l’activité professionnelle.
  • Distinguer les différents groupes qui composent une institution, repérer leurs spécificités et leurs articulations réciproques.
  • Développer sa capacité à penser et concevoir son dispositif de travail dans le rapport aux cadres et dispositifs institutionnels

Méthodes pédagogiques

Chaque journée s’organise avec une alternance de séances de dynamique de groupe avec observation, de séances d’analyse de situations et de séances d’apport théorique.

Les séances de dynamique de groupe sont consacrées aux échanges et à leur observation à partir d’un thème de réflexion en lien avec les objectifs de la session.

Les séances d’analyse de situation sont dédiées à une réflexion groupale sur une situation qui pose question à un professionnel, en lien avec son appartenance institutionnelle et/ou un de ses dispositifs de travail.

Des apports didactiques, à la fois méthodologiques et conceptuels, seront communiqués tout au long de la formation, en lien avec les échanges des participants.

Méthodes d’évaluation

La réappropriation de la démarche par chaque participant, comme faisant partie de sa pratique professionnelle, est un critère d’évaluation fondamental. En fin de session un temps d’échange groupal est conduit par les formateurs à partir d’une fiche d’auto-évaluation dans l’objectif d’apprécier le processus d’appropriation subjective par les participants de la session de formation. Les fiches restent la propriété de l’apprenant.

Le psychosociodrame groupal : Penser les rapports entre individu, groupe et institution

3 jours consécutifs / 21h

 

Public concerné :   Professionnels de la santé, du social, et de l’éducation et étudiants en fin d’études dans les mêmes secteurs

Pré-requis : Avoir une expérience professionnelle ou être en fin d’études

Cette session a pour objet de permettre à chaque participant de :

  • Avoir une meilleure compréhension des phénomènes de groupe inconscients par le biais de l’inter-subjectivité.
  • Être plus à même de comprendre les modes de constitution des conflits groupaux par le biais de la figuration que le jeu permet à travers la conjugaison de la dimension corporelle et affective.
  • Approfondir sa connaissance des conflits intra-psychiques dans leur émergence inconsciente en situation de groupe.
  • Développer une capacité de reconnaître ce qui se déplace de la sphère privée sur la scène professionnelle et saisir les rapports entre individu, groupe, organisation et institution.
  • Modifier le regard sur soi et sur autrui pour développer des aptitudes différentes dans les relations inter-personnelles.

Méthodes pédagogiques 

Chaque journée s’organise avec une alternance de séances de psychosociodrame et des séances de réflexion à partir d’un apport théorique.

 Les séances de réflexion théorique ponctuent l’alternance des jeux et permettent la liaison entre l’expérience vécue et les concepts.

 Des apport didactiques, à la fois méthodologiques et conceptuels, seront communiqués tout le long de la formation, en lien avec les échanges des participants et en fonction de l’évolution du travail groupal.

La session se termine par un bilan et un retour sur la réalité professionnelle des participants.


Méthodes d’évaluation

La réappropriation de la démarche par chaque participant, comme faisant partie de sa pratique professionnelle, est un critère d’évaluation fondamental. En fin de session un temps d’échange groupal est conduit par les formateurs à partir d’une fiche d’auto-évaluation dans l’objectif d’apprécier le processus d’appropriation subjective par les participants de la session de formation. Les fiches restent la propriété de l’apprenant.

L’interculturel dans les groupes, les équipes et les institutions : approche analytique groupale

3 jours consécutifs / 21h

 

Public concerné :   Professionnels de la santé, du social, et de l’éducation

Pré-requis : avoir une expérience professionnelle ou être en fin d’études

Cette session a pour objet de permettre à chaque participant :

  • Faire l’expérience et réfléchir sur ce qui entre en jeu dans la rencontre entre personnes avec des appartenances culturelles différentes.
  • Mettre en évidence l’influence de la culture et de l’histoire des groupes d’appartenance sur un problème et d’en analyser les racines.
  • Avoir développé la sensibilité à la manière dont les appartenances culturelles émergent dans les relations professionnelles autant dans le travail d’équipe que dans le rapport au public accueilli.
  • Développer des aptitudes et des attitudes optimales permettant de dépasser les malentendus et les incompréhensions d’origine culturelle.
  • Comprendre les dimensions inter- et transculturelles spécifiques auxquelles les personnes sont confrontées dans un cadre professionnel.
  • Imaginer des dispositifs et pratiques adaptés aux contextes cliniques et pédagogiques des lieux de travail et institutions des personnes en formation.


Méthodes pédagogiques

Chaque journée se compose de séances d’analyse de groupe en alternance avec des séances d’analyse de la pratique.

Les séances d’analyse de groupe sont consacrées aux échanges à partir de l’histoire culturelle et familiale des participants.

Les séances d’analyse de la pratique sont dédiées à la réflexion groupale sur une situation qui pose question à un professionnel, en lien avec la différence culturelle.

Des apports théoriques, méthodologiques et conceptuels (apports didactiques) sont communiqués tout le long de la formation, en lien avec les échanges des participants et en fonction de l’évolution du travail groupal.


Méthodes d’évaluation

La réappropriation de la démarche par chaque participant, comme faisant partie de sa pratique professionnelle, est un critère d’évaluation fondamental. En fin de session un temps d’échange groupal est conduit par les formateurs à partir d’une fiche d’auto-évaluation dans l’objectif d’apprécier le processus d’appropriation subjective par les participants de la session de formation. Les fiches restent la propriété de l’apprenant.

Pratiques en institution et systèmes d’organisation

4 jours consécutifs / 28h

 

Public concerné : Professionnels de la santé, du social, du médico-social, de la formation et éducation, désireux de mieux comprendre le contexte professionnel afin de pouvoir analyser sa place dans le cadre institutionnel. Professionnels ayant une fonction d’encadrement dans un établissement ou ayant à mener des actions en transversalité l’amenant à concilier des logiques différentes (coordination, encadrement technique).

Pré-requis : avoir dans ses fonctions à travailler dans des institutions.

Cette session a pour objet de permettre à chaque participant de:

  • Confronter ses réflexions à celles de praticiens qui interviennent durant la session.
  • Pouvoir analyser les processus à l’œuvre dans les équipes et organisations où chaque professionnelle exerce.
  • Saisir les liens entre les aspects structuraux, fonctionnels, affectifs, inconscients des groupes et des Institutions.
  • Pouvoir envisager un dispositif d’intervention adapté au contexte et problème à traiter.

Méthodes pédagogiques

Chaque journée de la session se déroule de la façon suivante :

Le matin : exposé-discussion à partir d’une intervention mise en œuvre par l’intervenant en institution.

L’après-midi : supervision menée par l’intervenant du matin sur des questionnements des participants avec une confrontation et analyse de situations, présenté par les participants dans leur cadre institutionnel.


Méthodes d’évaluation

La ré appropriation de la démarche par chaque participant, comme faisant partie de sa pratique professionnelle, est un critère d’évaluation fondamental. En fin de session un temps d’échange groupal est conduit par les formateurs à partir d’une fiche d’auto-évaluation dans l’objectif d’apprécier le processus d’appropriation subjective par les participants de la session de formation. Les fiches restent la propriété de l’apprenant.

Les dispositifs d’analyse des pratiques professionnelles : construction et mise en œuvre

3 jours consécutifs / 21h

 

Public concerné : Professionnels de la formation, du médico-social, de la santé.

Pré-requis : Avoir dans son projet professionnel la perspective de construire et mettre en œuvre l’analyse des pratiques professionnelles.

Cette session a pour objet de permettre à chaque participant de :

  • Saisir les enjeux et les objectifs de l’analyse des pratiques
  • Savoir élaborer des dispositifs en fonction des demandes institutionnelles
  • Concevoir l’analyse des pratiques professionnelles dans une approche groupale
  • Expérimenter la conduite de groupe, élaborer sa manière de conduire et de mettre en place la méthodologie
  • Développer sa capacité à écouter les processus groupaux afin que la conduite de groupe demeure propice à l’analyse des pratiques professionnelles.

Méthodes pédagogiques

Chaque journée est consacrée à une alternance d’apports théoriques et méthodologiques (d’apports didactiques en lien avec les échanges des participants) et de mises en situation de conduite d’analyse de la pratique où les participants pourront expérimenter « in vivo » ce qu’est un groupe d’analyse des pratiques.

Chaque mise en situation a pour objet de vivre une expérience de conduite de groupe d’analyse de la pratique en s’efforçant de saisir ce qui en train de se passer tant au plan des relations que de la centration au regard de l’objectif initial et des processus se développant dans le groupe, suivie d’une analyse de la pratique.


Méthodes d’évaluation

La ré appropriation de la démarche par chaque participant, comme faisant partie de sa pratique professionnelle, est un critère d’évaluation fondamental. En fin de session un temps d’échange groupal est conduit par les formateurs à partir d’une fiche d’auto-évaluation dans l’objectif d’apprécier le processus d’appropriation subjective par les participants de la session de formation. Les fiches restent la propriété de l’apprenant.

Groupes à médiation : jouer, créer, ressentir et penser

3 jours consécutifs / 21h

 

Public concerné : Professionnels (éducateurs, infirmiers, aides-soignants, psychologues, psychomotriciens, comédiens (artistes), travailleurs sociaux…etc.) intervenant dans les champ sanitaire ou médico-social souhaitant mettre en place un dispositif à médiation en groupe dans une visée de soin.

Professionnels mettant en place des médiations ou devant travailler avec des médiations dans leur pratique et souhaitant approfondir les processus de la médiation et du groupe.

Pré-requis : avoir déjà un groupe à médiation en place ou avoir le projet de mettre en place un groupe à médiation

Cette session a pour objet de permettre à chaque participant de :

  • Penser les préalables et pré requis du travail avec le groupe et les médiations en institution.
  • Acquérir les bases méthodologiques pour construire un dispositif, pour quel public, pour quel objectif et dans quel cadre.
  • Réfléchir sur les différents objets médiateurs et comprendre de quelle manière ceux-ci favorisent les processus de liaison interne.
  • Faire l’expérience des effets de la médiation.
Réfléchir sur les différentes centrations de travail avec un groupe et la médiation : différencier conduire (animer) et conduire l’analyse.

Méthodes pédagogiques

3 journées consécutives lors desquelles il y a une alternance d’exposés faits par les formateurs avec apports théoriques et articles, de séances d’analyse de la pratique et des mises en situation en vue de s’exercer à la conduite des groupes à médiation : exemple psycho-sociodrame, la médiation par l’image, textes etc.

Des apports didactiques (méthodologiques et conceptuels) sont communiqués en lien avec les échanges des participants et en fonction de l’évolution du travail groupal.


Méthodes d’évaluation

La ré appropriation de la démarche par chaque participant, comme faisant partie de sa pratique professionnelle, est un critère d’évaluation fondamental. En fin de session un temps d’échange groupal est conduit par les formateurs à partir d’une fiche d’auto-évaluation dans l’objectif d’apprécier le processus d’appropriation subjective par les participants de la session de formation. Les fiches restent la propriété de l’apprenant.

Accompagnement et conduite du changement

6 journées en deux phases de 3 jours / 42h

 

Public concerné : Consultants, formateurs, encadrants et toute personne ayant à conduire des actions de changement et désireux de le faire sur un mode participatif. Professionnels ayant une fonction d’encadrement hiérarchique ou fonctionnel ou ayant à mener des actions en transversalité l’amenant à concilier des logiques différentes (coordination, encadrement technique). 

Pré-requis : avoir à accompagner des groupes. 

Cette session a pour objet de permettre à chaque participant :

  • Pouvoir comprendre les logiques des institutions ainsi que des organisations- Repérer les liens entre individu, groupe organisation et institution.
  • Analyser les situations, élaborer les demandes ou les commandes, concevoir des projets en fonction des valeurs instituantes, des structures d’organisation, et de l’histoire de l’institution.
  • Déterminer les dispositifs appropriés au traitement des situations rencontrées
  • Situer la place d’où l’on intervient en externe ou en interne.
  • Savoir accompagner le changement en évaluant la cohérence entre les objectifs poursuivis et le dispositif d’intervention mis en place.


Méthodes pédagogiques

Les méthodes sont explorées en rapport aux objectifs, qu’il s’agisse d’actions de formation, d’intervention en organisation, en gestion de ressources humaines, d’audit, d’enquête psychosociologique, de procédure d’évaluation ou de fonctionnement des groupes et des services.

Les six journées de formation sont volontairement organisées en deux fois trois journées de travail consécutives séparées d’un mois afin de favoriser en intersession un travail sur le terrain permettant de vérifier les hypothèses et analyses faites en formation  et les approfondir dans la seconde phase.

l’implication des participants dans un travail d’élaboration et de mise en commun des expériences acquises pendant la session est demandée aux participants

Chaque journée s’organise avec une alternance de séances d’analyse de situations et de séances de réflexion à partir d’un apport théorique.

Des apports théoriques, méthodologiques et conceptuels, (apports didactiques) seront communiqués tout le long de la formation, en lien avec les échanges des participants et en fonction de l’évolution du travail groupal.


Méthodes d’évaluation

La réappropriation de la démarche par chaque participant, comme faisant partie de sa pratique professionnelle, est un critère d’évaluation fondamental. En fin de session un temps d’échange groupal est conduit par les formateurs à partir d’une fiche d’auto-évaluation dans l’objectif d’apprécier le processus d’appropriation subjective par les participants de la session de formation. Les fiches restent la propriété de l’apprenant.

Parcours de formation – Perfectionnement

Deux parcours de formation sont proposés aux professionnels souhaitant se former à la conduite des groupes thérapeutiques ou à la conduite des interventions en institution. Chaque parcours est constitué de 5 phases de formation.

Dans le champ thérapeutique

Les deux premières phases du parcours visent l’acquisition des compétences pour la conduite des groupes thérapeutiques, de soutien, de parole, de médiation en institution pour des patients, et pour des personnes accueillies dans le travail social.

Les trois prochaines phases du parcours visent à acquérir une qualification d’analyste de groupe ou de psychothérapeute de groupe, en pratique privée ou en institution

Une habilitation est décernée en rapport avec la FAPAG (Fédération des Associations de Psychothérapie Analytique de Groupe) suite à la rédaction et soutenance d’un mémoire sur la clinique d’un groupe d’analyse.

Dans le champ de l’intervention institutionnelle

Les deux premières phases du parcours visent l’acquisition des compétences pour la conduite d’ analyses des pratiques.

La troisième phase du parcours vise l’acquisition des compétences pour la conduite des groupes d’analyse des pratiques, des supervisions et des régulations d’équipe.

La quatrième et cinquième phase du parcours vise l’approfondissement des connaissances nécessaires pour la conduite des consultations institutionnelles, des actions-recherche et des analyses d’institution.

Une habilitation est décernée suite à la rédaction d’un mémoire sur une intervention institutionnelle.


Champ thérapeutique

Conduire des groupes en institution : les fondamentaux (phase 1 et 2)

34 jours 1/2 journées

 

Public : Tout professionnel souhaitant acquérir des compétences pour conduire des groupes à visée psychothérapique, de soutien, avec ou sans médiation et dans des contextes institutionnels (pour des patients, des hébergés, des personnes accueillies, etc.)

Le cycle a pour objet l’étude des phénomènes et des processus qui s’y développent en groupe et dans les institutions. Le dispositif groupal et sa mise en place sont considérés dans un rapport d’interdépendance avec le cadre institutionnel. Il offre une formation spécifique pour aborder la compréhension des mécanismes archaiques et processus inconscients dans le groupes et en rapport au cadre institutionnel.

Les objectifs sont :

  • Apprendre à repérer des phénomènes de groupe dans un dispositif inscrit dans un cadre institutionnel précis
  • Développer les aptitudes à concevoir, conduire et à intervenir en lien avec le dispositif et le cadre institutionnel
  • Développer la capacité d’utiliser la théorie et les concepts pour ameliorer le travail clinique
  • Développer une capacité à saisir  les articulations entre dispositif groupal, cadre institutionnel et processus.

Contenu

1ère année : 5 sessions de formation clinique 

Pré-requis : voir les pré-requis spécifiques à chaque session

Dynamique des groupes et des institutions ; Conduite de groupe : les fondamentaux ; L’interculturel dans les groupes, les équipes et les institutions; Psychosociodrame groupal ; Sensibilisation aux phénomènes de groupe

Les 5 sessions peuvent s’effectuer en un an ou deux ans.

Méthodes pédagogiques : Apports didactiques (théoriques et méthodologiques), séances d’analyses des pratiques, mises en situations, séances d’expérience de groupe (voir le programme de chaque session)

Méthodes d’évaluation : La ré appropriation de la démarche par chaque participant, comme faisant partie de sa pratique professionnelle, est un critère d’évaluation fondamental. En fin de session un temps d’échange groupal est conduit par les formateurs à partir d’une fiche d’auto-évaluation dans l’objectif d’apprécier le processus d’appropriation subjective par les participants de la session de formation. Les fiches restent la propriété de l’apprenant.

 

2ème année : 10 journées de groupe de travail centrées sur les apports théoriques et la supervision des pratiques.  4 jours consécutifs de participation à la session de formation clinique : « Pratiques en Institution et systèmes d’organisation »

Pré-requis : avoir effectué les 5 sessions constituant la 1ère année et avoir une pratique professionnelle avec des groupes en institution

Méthodes Pédagogiques : apports didactiques (conceptuels et méthodologiques), supervision des pratiques, élaboration d’une note clinique

Méthodes d’évaluation : En fin de session trois temps d’échange groupal sont conduit par les formateurs : un premier temps porte sur la note clinique, un deuxième temps porte sur l’évolution du groupe dans son ensemble, un troisième temps porte sur l’évolution de chaque participant à partir d’une fiche d’auto-évaluation dans l’objectif d’apprécier le processus d’appropriation subjective par les participants de la session de formation.

Conduire des psychothérapies et des analyses de groupe (Phase 3, 4 et 5)

28 journées

 

Public : Tout professionnel souhaitant devenir analyste / psychothérapeute de groupe.

Prérequis : avoir effectué les Phases 1et 2 de « Conduire des groupes thérapeutiques en institution : les fondamentaux » ; avoir mis en place ou avoir le projet de mettre en place et conduire un groupe thérapeutique ;s’engager ou être engagé dans un travail psychanalytique personnel en groupe ou  individuel

Issue de la psychanalyse et d’autres disciplines, l’analyse de groupe requiert une conceptualisation et une compétence spécifique. Les phases 3, 4 et 5 visent à donner une qualification professionnelle d’analyste et psychothérapeute de groupe.

Le cycle a comme objet l’étude du travail de groupe, des phénomènes et des processus qui s’y développent. Les participants auront à mettre en place et amener en supervision :

  • Groupes adressés à un public accueilli et non pas aux professionnels qui accueillent un public
  • Groupes thérapeutiques dont la visée est celle d’un changement personnel au travers d’une appropriation subjective

– Groupes dont les participants s’engagent sur une durée suffisamment longue

Les objectifs sont :

  • De développer la capacité d’analyser les processus groupaux inconscients
  • De repérer des phénomènes de groupe dans un dispositif inscrit dans un cadre institutionnel
  • D’apprendre à analyser les phénomènes groupaux tels qu’ils se développent dans le ici et maintenant
  • D’approfondir sa connaissance des conflits intrapsychiques dans leur émergence inconsciente en situation de groupe
  • De développer les aptitudes à conduire et à intervenir en lien avec le dispositif et le cadre institutionnel
  • De connaître les applications cliniques de l’analyse de groupe
  • De développer la capacité d’utiliser la théorie et les concepts pour améliorer le travail clinique

Contenu

3ème et 4ème phase : 24 journées de groupe de travail centrées sur les apports théoriques, la supervision des pratiques et l’apprentissage par l’expérience de groupe.

5ème année : 4 journées d’accompagnement à l’écriture du mémoire et soutenance pour habilitation.

 

Méthodes pédagogiques : apports didactiques (conceptuels et méthodologiques), supervision des pratiques, expérience de dynamique de groupe, élaboration d’un mémoire clinique

Méthodes d’évaluation : Observation croisée et notation selon une grille de l’utilisation de la théorie, des compétences professionnelles, personnelles et méthodologiques. Écriture du mémoire et soutenance.

 

Champ de l’intervention institutionnelle

Conduire des groupes d’analyse des pratiques: les fondamentaux (Phase 1 et 2)

34 1/2 journées

 

Public concerné : Tout professionnel souhaitant acquérir les compétences pour conduire des groupes d’analyse des pratiques professionnelles concernant les rapports entre les professionnels et le fonctionnement de l’équipe.

Le travail de groupe et l’intervention dans les structures institutionnelles ont leur spécificité. Ils requièrent une préparation à la compréhension et à l’analyse des processus inconscients dans les groupes et les institutions.

Une application directe des concepts et des méthodes de la psychanalyse s’y révèle insuffisante : dans ce cas particulièrement la situation a une dimension psychosociale qui ne saurait être négligée. La conception d’un dispositifs d’analyse des pratiques professionnelles est la condition principale pour traiter des problèmes et donner sens aux interprétations.

Le cycle a pour objet l’étude des phénomènes et des processus qui s’y développent en groupe et dans les institutions. Le dispositif groupal et sa mise en place sont considérés dans un rapport d’interdépendance avec le cadre institutionnel. Il offre une formation spécifique pour aborder la compréhension des mécanismes archaïques et processus inconscients dans le groupes et en rapport au cadre institutionnel.

Les objectifs sont :

  • Apprendre à repérer des phénomènes de groupe dans un dispositif inscrit dans un cadre institutionnel précis
  • Développer les aptitudes à concevoir, conduire et à intervenir en lien avec le dispositif et le cadre institutionnel
  • Développer la capacité d’utiliser la théorie et les concepts pour améliorer le travail clinique
  • Développer une capacité à saisir les articulations entre dispositif groupal, cadre institutionnel et processus.

Contenu

1ère phase : 5 sessions de formation clinique 

Pré-requis : voir les pré-requis spécifiques pour chaque session.

Dynamique des groupes et des institutions ; Conduite de groupe : les fondamentaux ; Sensibilisation aux phénomènes de groupe ; Accompagnement et conduite du changement ; Dispositif de conduite d’analyse des pratiques professionnelles

Les 5 sessions peuvent s’effectuer en un an ou deux ans.

Méthodes pédagogiques : Apports didactiques (théoriques et méthodologiques), séances d’analyses des pratiques, mises en situations, séances d’expérience de groupe (voir le programme de chaque session)

Méthodes d’évaluation : La ré appropriation de la démarche par chaque participant, comme faisant partie de sa pratique professionnelle, est un critère d’évaluation fondamental. En fin de session un temps d’échange groupal est conduit par les formateurs à partir d’une fiche d’auto-évaluation dans l’objectif d’apprécier le processus d’appropriation subjective par les participants de la session de formation. Les fiches restent la propriété de l’apprenant.

 

2ème année : 10 journées de groupe de travail centrées sur les apports théoriques et la supervision des pratiques.

Pré-requis : avoir effectué les 5 sessions constituant la 1ère année et avoir une pratique professionnelle avec des groupes en institution

Méthodes Pédagogiques : apports didactiques (conceptuels et méthodologiques), supervision des pratiques, élaboration d’une note clinique

Méthodes d’évaluation : En fin de session trois temps d’échange groupal sont conduit par les formateurs : un premier temps porte sur la note clinique, un deuxième temps porte sur l’évolution du groupe dans son ensemble, un troisième temps porte sur l’évolution de chaque participant à partir d’une fiche d’auto-évaluation dans l’objectif d’apprécier le processus d’appropriation subjective par les participants de la session de formation.

Conduire des groupes d’analyse des pratiques, de supervision et de régulation d’équipe : Approfondissement (Phase 3)

10 journées

 

Public concerné : Tout professionnel souhaitant se former et conduire des groupes d’analyse des pratiques professionnelles, des supervisions, ou de régulation concernant les rapports entre les professionnels et le fonctionnement de l’équipe avec un approfondissement spécifique aux différentes modalités d’intervention au sein des institutions

Pré-requis : avoir effectué les Phases 1 et 2 de « Conduire des groupes d’analyse des pratiques : les fondamentaux (Phase 1 et 2) ; mettre en place et conduire un groupe d’APP ou d’intervention en institution.

Le travail de groupe et l’intervention dans les structures institutionnelles ont leur spécificité. Ils requièrent une préparation à la compréhension et à l’analyse des processus inconscients dans les groupes et les institutions.

Une application directe des concepts et des méthodes de la psychanalyse s’y révèle insuffisante : dans ce cas particulièrement la situation a une dimension psychosociale qui ne saurait être négligée. La conception d’un dispositif de supervision, d’analyse des pratiques professionnelles ou de consultation rigoureuse, est la condition principale pour traiter des problèmes et donner sens aux interprétations.

Le cycle a comme objet l’étude du groupe, du cadre institutionnel et de différents dispositifs d’intervention.

Les objectifs sont :

  • Savoir analyser une demande,
  • Savoir concevoir un GAP ou une régulation d’équipe
  • Savoir conduire un GAP ou une régulation d’équipe.
  • Savoir rédiger un compte-rendu et une analyse d’un temps de travail

Contenu

3ème phase :10 journées de groupe de travail centrées sur la formation spécifique aux différentes modalités d’intervention au sein des institutions.

Méthodes pédagogiques : apports didactiques (conceptuels et méthodologiques), retour d’expériences, supervision des pratiques, expérience de groupe, participation à un colloque.

Méthodes d’évaluation : rédaction et analyse d’un compte-rendu d’observation et soutenance.

Conduire des interventions et des analyses d’institution (Phase 4 et 5)

14 journées

 

Public concerné : Tout professionnel souhaitant devenir analyste d’institution et qui a une pratique de la supervision, de l’analyse de la pratique ou concerné par l’accompagnement au changement ou qui cherche à développer de la consultation institutionnelle.

Pré-requis : avoir effectué la Phase 3 de « Conduire des groupes d’analyse des pratiques, de supervision et de régulation d’équipe : Approfondissement . Avoir travaillé autour d’un dispositif de GAP ou de régulation ou d’intervention. Avoir en cours une intervention en institution

Le cycle a comme objet l’étude du groupe, du cadre institutionnel, des phénomènes et processus qui s’y développent.

La complexité des cadres institutionnels tient à la fois à la multiplicité des valeurs et des logiques qui les fondent et les traversent.

L’évolution des pratiques, des conceptions du soin et du travail social, le morcellement des tâches, l’absence de finalités partagées laissent souvent les professionnels démunis. Traiter de l’évolution des structures, de changements individuels et collectifs, concerne l’histoire de l’Institution, le vécu des personnes dans des équipes, des services, des établissements.

La conduite de changements structurels, à la fois au plan psychique et de l’organisation, est un travail d’élaboration des processus inconscients au sens psychanalytique du terme, qui demande du temps et un cadre rigoureux.

Les phases 4 et 5 visent à donner une qualification dans la conduite d’analyses du cadre institutionnel, de consultations institutionnelles, d’action-recherche, de supervisions. Une habilitation est décernée à la suite d’un mémoire sur une intervention institutionnelle.

Les objectifs sont :

  • Savoir observer une institution et saisir une problématique institutionnelle
  • Savoir analyser une demande

Savoir mettre en place et conduire différents types de dispositifs d’intervention : APP, supervision, régulation, action recherche /recherche action/en interne ou en intervention, Accompagnement du travail sur le projet d’établissement, Analyse du cadre institutionnel, consultations institutionnelles


Contenu

4ème phase : 10 journées de groupe de travail centrées sur les apports théoriques, la supervision des pratiques et l’apprentissage par l’expérience de groupe.

5ème année : 4 journées accompagnement à l’écriture du mémoire et soutenance pour habilitation.

Méthodes pédagogiques : apports didactiques (conceptuels et méthodologiques), retour d’expériences, supervision des pratiques, expérience de groupe, participation à un colloque.

Méthodes d’évaluation : Observation croisée et notation selon une grille de l’utilisation de la théorie, des compétences professionnelles, personnelles et méthodologiques. Écriture du mémoire et soutenance.